Des photographies sur la dépression

Dans un précédent article, je m’étais appuyé sur les représentations artistiques de Johann Heinrich Füssli et Johann Heinrich Wilhelm Tischbein pour illustrer l’isolement et le silence dans la dépression.

Aujourd’hui j’aimerai présenter les autoportraits du photographe Edward Honaker qui a été interviewé par The Huffington Post. L’artiste exprime dans ses photos l’expérience personnelle de la dépression : « C’est difficile de ressentir une émotion quelconque lorsqu’on est dépressif et je pense que l’art peut vraiment émouvoir les gens » explique-t-il.

Ainsi, la création artistique lui permet d’utiliser une voie d’élaboration de sa souffrance, par la mise en scène de ses mouvements intérieurs fixés dans l’image, l’artiste repousse à l’extérieur ses souffrances et s’en détache progressivement.

Nous retrouvons dans ses clichés l’état psychologique caractéristique de la personne déprimée :

triptych (1)

L’expérience dépressive comme une chute dans le vide, une chute interminable et vertigineuse. Perdre pied et risquer de se noyer. Dépression, du latin depressio, -onis, qui désigne un enfoncement et un repli sur soi.


_MG_0284_print

La couleur blanche dans le vécu dépressif est souvent présente. Le psychanalyste A. Green parle d’un blanc de la pensée, une paralysie de la pensée, une impression de vide, de trou dans l’activité mentale, un espace vide et silencieux.

img075

La dépression pathologique signe une blessure narcissique plus ou moins profonde selon la personne déprimée. Le travail autour de la représentation de soi est au coeur de la psychothérapie, elle permet entre autres, de restaurer l’image que l’on a de soi-même et de redéfinir les contours de notre identité.

Je remercie Edward Honaker pour la qualité de ses photographies.

A propos de l’auteur de cet article

Olivier BEUZON, psychologue et psychothérapeute à Villeurbanne et Lyon. Son cabinet de psychologie se situe cours Tolstoï, à deux pas du 3ème et du 6ème arrondissement de Lyon. Il reçoit en consultation individuelle des adolescents et des adultes.